VACCINATION

VACCINATION DES ENFANTS : LE CALME AVANT LA TEMPÊTE ?

VACCINATION DES ENFANTS : LE CALME AVANT LA TEMPÊTE ? 150 150 Mamans Louves

Alors que la tempête de mesures covid 19 semble s’être dissipée, et que nous avons l’impression de vivre « comme avant », qu’en sera t-il demain?

Un éclairage s’impose pendant la trêve des élections, afin de ne pas être pris au dépourvu !

Recommandations de la commission européenne pour la vaccination des plus jeunes.

La commission européenne recommande aux pays de l’UE d’envisager des stratégies destinées à renforcer la vaccination des enfants en amont de la prochaine année scolaire.

UE : Ce qui va changer, Midi Libre

Cela ne semblerait pas inquiétant si nous ne savions pas combien de familles vivent désormais des drames, ayant subis des effets indésirables entraînant parfois la mort.

Une enquête est actuellement menée par le Sénat.

Vous pourrez retrouver sur notre site le détail des auditions de l’OPECST dans le cadre de la consultation sur les effets indésirables.

Vaccination – Mamans Louves

L’association Verity créée suite aux décès de leurs proches est entendu, parmi d’autres collectifs comme celui de Où est mon cycle, ou encore des scientifiques qui dénoncent les biais importants des essais ainsi que la gravité des effets de ces injections.

Les recommandations de la HAS

Allons voir par curiosité quelles sont les recommandations de la Haute autorité de santé.

Haute Autorité de Santé – Stratégie de vaccination contre la Covid-19 – Place du vaccin à ARNm COMIRNATY® chez les 5-11 ans

Étonnées qu’à moitié, nous lisons qu’il est recommandé de vacciner les enfants de 5 à 11 ans, alors que :

  • on ne connaît pas l’efficacité ni sur la transmission, ni sur les formes graves
  • les données recueillies sur la courte durée de suivi ne permettent pas d’évaluer les effets indésirables

La question qui subsiste donc encore et toujours : « pourquoi faire prendre ces risques à nos enfants? ».

Les parents doivent tout simplement dire NON, tous ensemble et d’une même voix.

La solidarité pour la santé de nos enfants doit être, plus que jamais.

untitled image